Centre Robert F. Kennedy

Le Centre Robert F. Kennedy vient de publier un rapport concernant la situation des Droits de l’Homme au Sahara Occidental. Ce rapport s’intitule « Des abus envers les droits humains persistent dans le sillage des troubles de novembre 2010 ».

Basé sur des dizaines d’entretiens, ce rapport documente les violations des droits de l’homme infligées par les forces du gouvernement marocain contre les civils au moment du démantèlement du camp de protestation de Gdeim Izik en Novembre 2010 et de ses conséquences.

En Janvier 2011, une délégation du « Centre Robert F. Kennedy pour la justice et les droits de l’homme » s’est rendue au Sahara Occidental pour visiter la lauréate du Prix des droits 2008, Aminatou Haidar. Dirigée par Haidar, la délégation a examiné les violations des droits humains qui auraient été commises par les forces de sécurité marocaines contre les Sahraouis. La délégation a rencontré plus de deux dizaines de victimes d’abus, de torture et d’emprisonnement et leurs familles, en plus de représentants du gouvernement marocain et de représentants de la Mission des Nations Unies pour le Référendum au Sahara occidental (MINURSO).

Selon les conclusions du rapport, la torture, les arrestations et détentions arbitraires, le non-respect des procédures pénales, et la répression des civils par les forces gouvernementales marocaines ne sont que trop communs dans l’Ouest du Sahara. Ce contexte, de concert avec la violence qui a éclaté le 8 Novembre 2010, lorsque la sécurité marocaine a démantelé le camp de Gdeim Izik mis en place par les résidents du Sahara occidental pour protester contre la discrimination sociale et économique, renforce la nécessité d’une surveillance internationale et impartiale des droits de l’homme dans ce territoire.

Télécharger le rapport en anglais :
RFK_Center_Western_Sahara_Report_FINAL

Site internet du Centre Robert F. Kennedy : 

http://www.rfkcenter.org/home

 

%d blogueurs aiment cette page :