Kosmos annonce forage et nouveau partenaire au Sahara occupé

Posted on novembre 16, 2013


WSRW :

La compagnie pétrolière du Royaume-Uni Cairn Energy a conclu un partenariat avec Kosmos Energy pour forer au Sahara Occidental occupé. Ces activités sont en violation du droit international, selon l’ONU.

Selon l’ONU, toute recherche pétrolière au Sahara Occidental vole le droit international. L’industrie pétrolière sur le territoire est considéré comme hautement immorale, et contribue à maintenir l’occupation marocaine du territoire. La moitié du peuple du territoire a fui à la suite de l’invasion marocaine du territoire.

Aucun état au monde, ni l’ONU, ne considère que le Sahara Occidental fait partie du Maroc. Pourtant, l’opérateur américain et son nouveau partenaire britannique sur le bloc Boujodour semblent être d’un avis différent. Kosmos et Cairn ont tous les deux déclaré dans un communiqué le 28 octobre leur partenariat sur le bloc Boujdour «offshore Maroc ».

 » Selon les termes du farm-in, qui est soumis à l’approbation du gouvernement du Maroc, Cairn paiera une part des futurs coûts d’exploration, pour une étude sismique 3D, un puits d’exploration prévu pour 2014 et, en cas de succès, deux puits d’évaluation, tout soumis à une dépense maximale  » écrit Cairn.

Western Sahara Resource Watch ( WSRW ) déplore ces nouvelles de la participation de Cairn et des nouveaux projets de forage.

 » Ce sont des mauvaises nouvelles pour le peuple du Sahara Occidental. Cairn et Kosmos cimentent les souffrances et l’exil du peuple sahraoui et, évidemment, ne tiennent aucun compte des préoccupations éthiques. Leur partenaire contractuel, le gouvernement marocain, ne respectera pas les droits des personnes du Sahara Occidental, alors qu’ils sont de plus en plus proche de trouver du pétrole dans le territoire occupé », a déclaré Erik Hagen , président de WSRW.

WSRW s’interroge également sur la façon dont les compagnies pétrolières impliquées actuellement trompent profondément la communauté des investisseurs.

«Nous trouvons étrange que les sociétés cotées en bourse trichent autant dans leurs rapports d’activités. Leurs déclarations donnent l’impression que le bloc de Boujdour est au Maroc. Ce qui est faux . Ces entreprises ont conclu un accord avec la puissance occupante du territoire voisin. Ils ont non seulement trompé sur l’emplacement géographique de la zone d’exploration, mais ils mentent gravement sur les risques liés à cette opération non-éthique « , selon Hagen.

Par le ferme -in, Cairn a pris une participation de 20% dans le bloc, ce qui réduit l’intérêt de Kosmos à 55%. Le puits d’exploration pourraient être couvert jusqu’à un maximum de 125 millions USD , et les deux autres puits d’évaluation à un maximum de 100 millions USD chacun. Le puits d’exploration est prévu pour le second semestre de 2014.