Le 10ème Fisahara prend fin et prime le film « retour au Sahara Occidental »

Posted on octobre 14, 2013


Sahara Press Service

FiSahara_Cartel2011

DAKHLA(camps de réfugiés), 13 octobre 2013 (SPS) Le 10ème festival international du cinéma au Sahara occidental (Fisahara) a pris fin, samedi soir au camp de Dahkla des réfugiés sahraouis, et a primé le film « retour au Sahara Occidental ».
Ce film du réalisateur sud-africain  Milly Moabi a décroché le dromadaire d’or, suivi du long métrage « un pays scindé en deux » de l’école sahraouie du cinéma, et en troisième place du film « Moi et le Makhzani » du réalisateur marocain Nadher Haddouche.
Le prix spécial du jury a été décerné au film « Cinq caméras brisées ont vu », réalisé conjointement par deux cinéastes, palestinien et israélien.
La ministre de la Culture sahraouie, Mme Khadja Hamdi a souligné, lors de la cérémonie de clôture, tard dans la soirée de samedi, l’importance du cinéma et son grand impact au service des causes de libération, appelant les délégations participantes à transmettre le message du peuple sahraoui à la communauté internationale afin de garantir son droit à l’autodétermination.
« Ce festival est un nouveau jalon de solidarité, à travers le cinéma, avec le peuple sahraoui, afin de renforcer ses acquis politique et médiatique, rallier de nouveaux amis à sa cause et élargir la chaine internationale de solidarité avec le peuple sahraoui combattant », a estimé la ministre.
Plus de 65 films ont été projetés durant ce festival du cinéma, dont 25 traitant de la cause sahraouie et braquant les lumières sur les souffrances endurées par le peuple sahraoui en territoires occupés.
Cette édition, à laquelle ont pris part plus de 320 participants de 20 pays, a été marquée par une forte participation arabe, à travers la présence dans les ateliers dédiés à l’audiovisuel de cinéastes venus de Tunisie, Syrie, Egypte,  Palestine, Maroc et l’Algérie présente avec une délégation officielle.
Placée sous le signe « 10 années au service de la solidarité et de la défense des droits de l’Homme », cette édition du festival du cinéma au Sahara Occidental constitue une nouvelle marque de solidarité du peuple sahraoui avec les jeunes et défenseurs des droits de l’homme croupissant dans les geôles de l’occupant marocain, a-t-on souligné.
En plus des ateliers sur l’audiovisuel, a été organisé un festival régional des cultures et arts populaires sahraouis, en plus d’activités musicales et artistiques.
Ce festival international du cinéma au Sahara Occidental est une initiative culturelle adoptée par le gouvernement sahraoui depuis plusieurs années, et qui se tient avec le concours de la coordination espagnole de soutien au peuple sahraoui. (SPS)

Advertisements