Encore un mort ! Cessez le feu… sont-ils devenus fous ?

Posted on septembre 26, 2013


83593983_pPhilippe Leclercq :

militant de la paix et Président de l’Association de Solidarité avec le Peuple Sahraoui

A peine a-t-on fini de lire le rapport des experts espagnols qui ont découvert 2 fosses communes dans lesquelles 2 enfants ont été clairement identifiés comme tué par les soldats du royaume, à peine, donc, et voilà que la police marocaine tue un jeune garçon sahraoui !

Qu’en est il ?

Selon les premières informations, plusieurs familles habitant à Assa, une cinquantaine, lassées des humiliations constantes subies par la police, en civil ou en uniforme, décident d’installer un campement.

« Elles ne pouvaient plus parler ouvertement de leur situation au moindre rassemblement, la police chargeait ! » explique notre contact.

Samedi dernier, soit 10 jours après cette installation, la police est venue -avec sa violence bien connue désormais- pour « démonter » les tentes installées à Tézimi, à une trentaine de km de la ville !

Les familles sont restées dur place, n’acceptant pas de quitter le campement !

La suite : « Lundi 23 septembre à 4h du matin, 70 véhicules 4×4 des forces de répression, soutenus par des hélicoptères, ont ravagé le campement, chassant les protestataires de l’endroit. » confirme notre correspondant, militant des droits de l’homme.

Lorsqu’ils l’ont appris, les habitants d’Assa sont sortis dans les rues, protestant contre cette nouvelle interdiction de circuler librement dans LEUR PAYS et de manifester pacifiquement, … ce que faisaient les familles à Tézimi !

Gendarmes et « forces auxiliaires » de sa majesté ont alors répliqué violemment ; « ils ont d’abord chassé les manifestants en lançant des bombes lacrymogènes, puis, ils ont tiré des balles en caoutchouc ! »

La foule ne se disperse pas … alors … des coups de feu qui ont claqué. 

 

« Le jeune Rachid CHINE, à peine âgé de 20 ans, s’est effondré, touché par une balle dans le dos. Il est décédé sur le coup, il était 13h30 ! » conclut notre contact

Qu’on ne vienne pas aujourd’hui nous parler de policiers marocains morts ou blessés comme ce fut le cas à Gdeim Izik en 2010 ! A cette époque, certains ont voulu faire des comparaisons quantitatives … Aujourd’hui, ce jeune sahraoui est mort simplement parce que le royaume continue d’afficher ses muscles dans les territoires occupés !

Les droits de l’homme continue dons d’être bafoués ; il est plus que temps que l’ONU prenne, enfin, conscience, de cette oppression continuelle et que la MINURSO (la mission mise en place par l’ONU) s’active réellement pour que s’organise enfin la consultation sur l’indépendance.

Si le roi est si sûr de l’intérêt de son « plan d’autonomie », pourquoi ne le propose-t-il pas par voie référendaire aux habitants du Sahara Occidental ?

Aurait-il déjà compris qu’ils n’en veulent pas et qu’ils ne veulent « que » leur indépendance ?

Combien faudra-t-il de morts pour qu’il l’admette ?

CESSEZ LE FEU !

MAINTENANT

Publicités