Les Sahraouis et Nanterre

Posted on juillet 23, 2013


8727_874_sahraouis_a_nanterreDepuis 2001, la ville de Nanterre, en partenariat avec l’association Enfants Réfugiés du Monde, accueille une dizaine d’enfants des campements de réfugiés sahraouis de la région de Tindouf, en Algérie, pour partager un séjour avec les enfants de Nanterre.

Chaque été et pour la 12ème année consécutive, la ville de Nanterre accueille un groupe d’enfants des campements de réfugiés sahraouis.

Cette initiative permet à une dizaine d’enfants qui vivent dans un environnement extrême de sortir de leur isolement et de partager des expériences avec d’autres enfants. C’est aussi l’occasion de leur apporter une solidarité sanitaire utile à leur croissance, en lien avec le service municipal de la santé qui coordonne un parcours médical adapté à chaque enfant.

Chaque été, en Europe, viennent des centaines d’enfants sahraouis. Enfants de la guerre et de l’exil, ils sont nés en Algérie dans les campements de réfugiés installés depuis près de quarante  (1976) à Tindouf.

La vie dans les campements de réfugiés du Sahara Occidental

Aujourd’hui, environ 165 000 réfugiés vivent dans les camps de réfugiés, non loin de Tindouf en Algérie, dans le désert proche de la frontière marocaine. Dans cette zone très désertique, cette population nomade survit grâce à l’aide humanitaire fournie par l’Onu. Selon la Croix Rouge, 30% des enfants des camps souffrent de malnutrition et de retards de développement .

L’Opération « Vacances en paix » , gérée par le secrétariat Jeunesse et Sports de la République Arabe Sahraouie Démocratique grâce à une large solidarité internationale, permet chaque année une dizaine de milliers d’enfants bénéficie chaque été de à l’étranger.

L’association Enfants Réfugiés du Monde, coordonne la préparation et leur arrivée en France. Ils sont ensuite pris en charge par les villes, les Comités d’Entreprise – dont le Comité d’Action Sociale et Culturelle des agents de la ville de Nanterre – , les associations suivant les capacités et les talents de chacun. Aussi chaque enfant sahraoui accueilli en France connaît des expériences différentes. Ville ou campagne, montagne ou bord de mer, accueil par une famille, partage dans un centre aéré ou un centre de vacances, toutes ces expériences racontées, réunies au retour formeront mémoire et  nostalgie de moments précieux.

Ces enfants sont devenus des ambassadeurs privilégiés pour sensibiliser les opinions publiques occidentales aux difficiles conditions d’existence que ces réfugiés subissent depuis bientôt quarante ans…

L’accueil des enfants à Nanterre

Chaque année, la ville de Nanterre accueille une dizaine d’enfants qui peuvent ainsi recevoir des soins et partager des vacances avec les enfants de Nanterre.

Dès leur arrivée, les enfants sont accueillis par les animateurs du service de l’enfance qui les accompagnent pendant une semaine pour des rendez-vous médicaux en lien avec le service municipal de la santé et l’hôpital de Nanterre, pour des sorties culturelles et sportives et des temps de rencontre avec les enfants de Nanterre.

Une occasion aussi de travailler sur des projets pédagogiques mobilisant les droits de l’enfant, dans une optique interculturelle.  Les enfants de Nanterre et leurs animateurs du service de l’enfance ont ainsi conçu des animations comme des journaux, des expositions,…  Tout un travail pour permettre chaque année aux enfants de Nanterre, de prendre conscience des inégalités et de connaître la situation des enfants réfugiés pour mieux les rencontrer et partager avec eux des temps de vacances.

Chaque année, la ville organise aussi un temps d’accueil pour présenter ce projet à l’ensemble des habitants. Cette année, la soirée d’accueil à l’Agora a réuni une centaine de personnes autour du concert du groupe L’Harmattan et d’expositions réalisées par les enfants de Nanterre et du Sahara.