Sahara Info n°51 –  » Bonnes et mauvaises nouvelles !  » – Juillet 2013

Posted on juillet 7, 2013


En ce début d’été et la mise en veille, pour beaucoup d’entre nous de nos habituelles activités et préoccupations, une newsletter aux multiples sujets !
En priorité, bienvenue aux enfants sahraouis des campements qui par centaines, ou par milliers en Espagne, arrivent en Europe pour de belles vacances et pour se transformer en jeunes ambassadeurs ! Cet accueil a commencé en 1980, en France, et entretient depuis une tradition de solidarité qui a mis à l’abri des générations d’enfants de la détestation du monde !

Se réjouir également de la vitalité des associations solidaires en France
 qui maintiennent le cap de l’engagement politique en faveur de l’autodétermination et celui de la générosité !

Se réjouir surtout de la capacité de mieux en mieux maîtrisée, des associations sahraouies au Sahara occidental occupé, d’organiser publiquement leur opposition à la présence coloniale marocaine.

Et enfin, très vivement se féliciter de la création ce 28 juin 2013, duGroupe d’étude « Sahara occidental » à l’Assemblée nationale.Monsieur Nicolas Sansu, député-maire de Vierzon (qui vient il y a quelques jours d’accueillir 9 enfants sahraouis dans sa mairie) en sera un des co-présidents. Sincères félicitations Monsieur le Président ! et succès au groupe d’étude afin que le plus grand nombre d’élus s’emparent du dossier et pèsent pour le respect du droit international.

Les mauvaises nouvelles ou les difficultés marquent tout autant le cours de cette année. Conseil de sécurité réuni en avril, aux résultats décevants : rien pour doter effectivement la mission de paix, installée depuis 1991, de moyens de protection des Sahraouis qui veulent l’autodétermination et blocage du processus de négociations entre le Maroc et le Front Polisario. Notre pays est resté fidèle à sa traditionnelle amitié avec la monarchie marocaine et avec d’autres, a pesé en faveur del’entêtement marocain à rester au Sahara occidental.

Maintien au Sahara occidental d’une imposante pression policière et militaire qui s’efforce par l’intimidation et la violence, d’empêcher tout rassemblement, toute initiative mettant en cause la présence coloniale marocaine au Sahara et maintien en coupe réglée de l’exploitation des ressources naturelles du territoire et des principales activités économiques.
Condamnation à des peines très lourdes des militants de Gdeim Izik,règlement politique au terme d’un procès tenu par une Cour militaire, pour effacer le grand mouvement populaire d’octobre 2010. Dans un pays, le Maroc, qui prétend être devenu un modèle de démocratie et de respect des droits humains, existent encore des cours militaires auxquelles le Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH) ne trouve rien à redire !

Bonnes et mauvaises nouvelles nous invitant à poursuivre notre engagement résolu en faveur de l’autodétermination du peuple sahraoui et à réussir avec les réfugiés des campements comme avec les habitants du Sahara occupé, initiatives, projets, coopérations et contribuer à son application et à l’indépendance du Sahara occidental.

Le Mans / 5 juillet 2013
 
Association des Amis de la RASD 356 rue de Vaugirard 75015 Paris
www.sahara-info.org / www.ecrirepourlesliberer.com
Advertisements