Actualités diplomatiques du Sahara Occidental : La question des Droits de l’Homme au centre

Posted on juin 28, 2013


Revue de presse (SPS) :

– Ban Ki-moon souligne la nécessité de surveiller les droits de l’homme au Sahara occidental

– PE: un groupe appelle l’UE à œuvrer à l’amélioration de la situation des droits humains au Sahara occidental

 – La RASD participe à New York aux événements de la commémoration du 50e anniversaire de la création de l’UA

 – Lavrov appelle au respect des droits de l’homme au Sahara occidental

 

 SPS_cabecera

 

 

Ban Ki-moon souligne la nécessité de surveiller les droits de l’homme au Sahara occidental

New York, 27 juin 2013 (SPS) Le secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon a souligné lundi la nécessité de surveiller les droits de l’homme dans les territoires occupés du Sahara occidental, lors de son entretien avec le conseiller du Roi Mohamed VI et l’ex-ministre marocain des Affaires étrangères, Tayeb Fassi Fihri.
 
Ban Ki-moon a demandé au Maroc de coopérer activement avec son représentant personnel pour le Sahara occidental, Christopher Ross.
 
Le SG de l´ONU a, également, invité Rabat à s´impliquer dans l´exécution du programme mis au point par le HCR portant sur les échanges de visites familiales entre les camps des réfugiés sahraouis et les territoires occupés du Sahara occidental, et de construire une relation de confiance avec cet organisme onusien.

 

 

PE: un groupe appelle l’UE à œuvrer à l’amélioration de la situation des droits humains au Sahara occidental

Bruxelles, 26 juin 2013 (SPS) La délégation du groupe des Socialistes et Démocrates au Parlement européen (PE), ayant visité récemment le Sahara occidental, a appelé l’Union européenne à « utiliser les instruments dont elle dispose pour l’amélioration de la situation des droits de l’Homme dans les territoires occupés, dans un communiqué de presse publié par le groupe S&D.
 
La délégation a souligné que la visite effectuée récemment dans la région « lui a permis de constater un « déploiement excessif des forces de police et des forces auxiliaires marocaines au Sahara occidental, ainsi que des restrictions à la liberté d’association et d’expression, notamment des activistes politiques sahraouis », selon la même source.
 
 
La délégation a appelé l’administration marocaine à « s’engager à travailler sans discrimination politique, économique ou sociale », soulignant l’importance du programme de la Mission des Nations Unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (Minurso) concernant les visites entre les familles sahraouies séparées par le « mur de la honte ».
 
 
La délégation du groupe des Socialistes et Démocrates du PE a effectué une visite de deux jours (22 et 23 juin) à El Aaiun occupée au cours de laquelle elle a rencontré des associations et des organisations sahraouies des droits de l’Homme.

 

La RASD participe à New York aux événements de la commémoration du 50e anniversaire de la création de l’UA

New York, 27 juin  2013 (SPS) La République arabe sahraouie démocratique (RASD) a participé mercredi, au siège des Nations Unies à New York aux événements de la commémoration du 50e anniversaire de la création de l’Organisation de l’Union africaine (UA).
 
La cérémonie du 50e anniversaire de la création de l’Union africaine a connu l’organisation des événements socio-culturels et des conférences.
 
Les événements de la célébration ont été assistés par le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies et le corps diplomatique accrédité auprès de l’ONU.
 
La délégation sahraouie est conduite par le Représentant à New York, Boukhari Ahmed.

 

Lavrov appelle au respect des droits de l’homme au Sahara occidental

Moscou, 25 juin 2013 (SPS) Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a appelé mardi à Moscou au respect des droits de l’homme dans les territoires occupés du Sahara occidental.
 
 »Il va sans dire que les droits de l’homme doivent être respectés au Sahara occidental. Cela a été reflété dans la résolution adoptée en avril dernier par le Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations Unies (ONU) « , a-t-il affirmé lors d’un point de presse animé conjointement avec le ministre Algérien des Affaires étrangères, Mourad Medelci, au terme de leur entretien.
 
Il a, dans ce sens, souligné que « les positions de l’Algérie et de la Russie sont convergentes (à ce sujet) », précisant que « ces positions ne sont pas fortuites, elles découlent de la conviction de devoir résoudre les problèmes au niveau international dans le respect de l’égalité internationale ».
 
 »Je souligne que le respect des droits de l’homme dans le contexte du règlement du problème de Sahara occidental est bien entendu très important. Il existe au sein de l’ONU un comité spécial chargé de la promotion des droits de l’homme. La principale tâche dans ce contexte est de définir le statut du territoire du Sahara occidental sur la base des décisions d’ores et déjà adoptées », a-t- indiqué.
 
Selon lui, la solution à la question du Sahara occidental « doit être réalisée sur la base des résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU », ajoutant que la Russie plaidait « constamment pour cela ».
 
 »Apportons notre soutien total à l’ONU y compris la mission des bons offices de son secrétaire général et les efforts de son envoyé personnel », a-t-il soutenu.
 
M. Lavrov a, d’autre part, affirmé que la Russie est favorable à « la poursuite d’un dialogue direct et de contacts directs entre le Maroc et le Front Polisario, en vue de réaliser le but initial qui consiste à promouvoir les conditions qui seraient posées comme base de l’autodétermination du peuple du Sahara Occidental, comme l’exige les résolutions du conseil de sécurité de l’ONU ».
 
 »La dernière résolution relative à la question du Sahara occidental, qui a été adopté par le Conseil de sécurité en avril dernier, n’a pas du tout éludé le problème du respect des droits de l’homme dans ce territoire », a-t-il expliqué.
 
Pour lui, cette résolution « lance un appel aux deux parties (concernés par le conflit) de coopérer avec la communauté internationale pour promouvoir le respect des droits de l’homme y compris les mesures appropriées dans les camps des réfugiés sahraouis. C’est là une position commune du Conseil de sécurité de l’ONU », a-t-il affirmé.
 
 »Je noterai également que nous apprécions le travail de la MUNIRSO et je soulignerai que le contingent russe composé de 17 officiers est le plus important dans les effectifs de cette mission », a souligné Lavrov, précisant que « la position de la Russie est invariable et nous continuerons de nous laisser guider par elle ».