Les autorités marocaines tentent de faire taire les journalistes sahraouis et violent la liberté de la presse

Posted on juin 24, 2013


sahararights_banner_def_colWSHRW :

juin 23rd, 2013 | By 

Lamat Zeghman

Lamat Zeghman

Dimanche, le 23 Juin

Le samedi 22 Juin, Mariam Burhimi et Lamat Zeghman, deux jeunes membres d´ “Equipe Media”, ont été brutalement battues alors qu’elles couvraient une manifestation pacifique dans une rue à El Aaïun occupée, tenue en parallèle avec la visite organisée par l’Alliance des Socialistes et Démocrates au Parlement Européen afin de se renseigner sur la situation actuelle aux territoires occupés du Sahara Occidental.

Mariam Burhimi

Mariam Burhimi

 

En outre, cette attaque a eu lieu dans le cadre d’une campagne spéciale de violence et de harcèlement contre les membres d´ ” Equipe Media” perpétrée par les autorités marocaines, qui a été récemment condamnée par la Fédération internationale des journalistes (FIJ), lors de son 28e Congrès qui s’est tenu à Dublin, du 4 au 8 Juin 2013.

La Fédération Internationale des Journalistes (FIJ) a approuvé une motion de solidarité faite par l’Union des journalistes du Portugal qui exprime leur solidarité avec les journalistes d´ “Equipe Media”  aux territoires occupés du Sahara Occidental et qualifie les actes des autorités marocaines commis depuis le mai dernier comme des cas graves de violation de la liberté de la presse.

La Fédération Internationale des Journalistes (FIJ) est la plus grande organisation la de journalistes au monde et représente plus de 600.000 journalistes des plus de cent pays.

Rédaction: Equipe Media-WSHRW

Advertisements