TOTAL ne veut plus parler des Sahraouis

Posted on juin 7, 2013


wsrwWSRW :

TOTAL ne donne toujours pas de réponse sur ses options futures, ni sur la consultation des parties prenantes. Selon la compagnie, répondre serait de la politique.

Le courrier ci-dessous a été envoyé par TOTAL à WSRW le 14 mai 2013. C’est la réponse de TOTAL à nos préoccupations concernant l’absence de demandes de consentement des Sahraouis et leurs projets au Sahara Occidental.

Voir ici les autres correspondances entre WSRW et TOTAL.
Nous vous remercions de votre courrier du 11 avril et votre avis de lecture de notre communiqué publié le 14 décembre 2012 dans  » Business and Human rights « .En ce qui concerne les autres questions, elles dépassent notre domaine : TOTAL, en tant que compagnie d’énergie, ne se juge pas légitime d’avoir des points de vue sur des sujets politiques ou diplomatiques qui appartiennent à l’Organisation des Nations Unies et qui sont encore débattus au sein des institutions internationales compétentes.Au contraire, notre position est de respecter le cadre juridique international existant, tandis que nous exerçons notre diligence pour avoir la meilleure évaluation de l’environnement de nos activités, et il n’est pas à notre portée, ni de nos compétences d’anticiper, d’encadrer ou dicter la solution qui devrait finalement être choisie.Vous comprendrez donc ma réserve à répondre davantage à vos questions.