Sahara : 150 policiers blessés selon l’Intérieur, mais seulement «200 à 300 manifestants»

Posted on mai 12, 2013


Lakome :

Le ministre de l’Intérieur, Mohamed Laenser, accuse «des milieux étrangers» d’avoir provoqué des affrontements qui auraient fait 150 blessés parmi les policiers.

Intervenant lundi lors de la séance des questions orales à la Chambre des représentants, le ministre de l’Intérieur, Mohamed Laenser, a exposé devant les députés la version officielle concernant les derniers «événements» au Sahara.

Selon le ministre, ces événements « étaient minutieusement préparés, l’objectif principal étant de provoquer les forces de l’ordre et les pousser à intervenir pour exploiter les images dans les médias« . «Ce stratagème, a-t-il poursuivi, tendait aussi à exploiter les visites effectuées dans la région par différents acteurs internationaux opérant dans le domaine des droits de l’Homme, dans le but de « créer l’impression d’un climat d’instabilité dans les provinces du Sud, quitte à se servir des femmes et des enfants pour susciter la sympathie« , rapporte l’agence officielle MAP. Ce plan, assure Laenser, « est financé par des milieux étrangers à travers le polisario », comme « l’attestent des documents, outre la création d’une association destinée à servir cet objectif de provocation« .

Mohamed Laenser ne mentionne pas une seule fois d’éventuels blessés parmi les manifestants, malgré les vidéos et témoignages recueillis ces derniers jours. Selon lui les manifestations pacifiques n’ont pas été réprimées par les forces de l’ordre, ce serait au contraire face à l’absence de réaction des policiers que les choses se seraient envenimées :

«Face à l’échec du plan de provocation des éléments de maintien de l’ordre, a-t-il relaté, les agitateurs sont passés à la mobilisation des enfants, des mineurs et des femmes, tout en jetant des cocktails Molotov et en utilisant les armes blanches, dans le dessein d’épuiser les forces et saper leur action dans le cadre de la Loi. Ils ont également fait appel aux repris de justice et roulé à toute vitesse à bord de véhicule 4X4 sans plaques d’immatriculation pour terroriser les citoyens», rapporte la MAP. Selon Laenser, 150 policiers au total auraient été blessés lors des affrontements.

Concernant la grande manifestation pacifique de samedi dernier à Laâyoune, qui n’a pas été dispersée par les autorités, Mohamed Laenser affirme que le nombre de participants « ne dépasse guère 200 à 300 personnes« , alors que le coordinateur régional du CNDH a affirmé à Lakome qu’ils étaient plus de 2000 manifestants sahraouis à revendiquer leur droit à l’autodétermination.

Vidéo de la manifestation de samedi dernier à Laâyoune

 

Publicités