Laâyoune : la plus grande manifestation pour l’autodétermination depuis 1975

Posted on mai 12, 2013


Lakome :

Plus de 2000 Sahraouis selon le CNDH ont manifesté pacifiquement samedi à Laâyoune. Ils ont été autorisés pour la première fois à traverser le boulevard Makka, en centre-ville, pour revendiquer leur droit à l’autodétermination.

Après plus d’une semaine sous haute tension à Laâyoune, où des manifestations réprimées et des affrontements entre jeunes et forces de l’ordre ont eu lieu dans les quartiers sahraouis de la ville, la journée du samedi 4 mai a connu un événement majeur : pour la première fois depuis 1975, des milliers de Sahraouis sont sortis de leurs quartiers pour revendiquer leur droit à l’autodétermination, sans intervention des forces de l’ordre.

La manifestation a démarré samedi à 19h quartier Matallah. Les manifestants étaient alors près de 500 selon Mohamed Salem Charkaoui, coordinateur régional du CNDH. Le cortège, parsemé de drapeaux du Polisario, a traversé pour la première fois le boulevard Makka du centre-ville. Les forces de l’ordre ont quadrillé la ville mais ne sont pas intervenues. La manifestation était pacifique, selon des témoins sur place interrogés par Lakome. Plus de 2000 Sahraouis au total ont participé à la manifestation selon Mohamed Salem Charkaoui. Entre 6000 et 10000 selon Mohamed Salem Lakhal, membre du CODESA.

Les autorités ont toutefois donné l’ordre de stopper la marche au bout de deux heures et demi et de disperser la foule lorsque celle-ci avait atteint les limites de la ville. Des confrontations ont alors eu lieu entre quelques manifestants et les forces de l’ordre, notamment des jets de pierre, mais aucun des deux camps n’a déclaré de blessés.

Cette manifestation était spontanée selon les activistes sahraouis mais intervient alors qu’unedélégation de journalistes féminines anglos-saxonnes vient d’arriver à Laâyoune. Les journalistes se déplacent dans la ville sous haute surveillance. Mohamed Salem Lakhal du CODESA a dénoncé le fait que la maison d’Aminatou Haidar ait été encerclée par les forces de l’ordre lorsque les journalistes lui ont rendu visite.

 

Vidéos de la manifestation : 

 

 

Advertisements