Déclaration ASVDH

Posted on mai 7, 2013


ASVDH :

03/05/2013 | DÉCLARATION

L’ASVDH déplore l’incapacité du Conseil de sécurité et l’organisation des Nations Unies à s’acquitter de ses engagements à l’égard du peuple du Sahara Occidental et à élargir les compétences de sa Mission pour le Référendum au Sahara Occidental, la Minurso, pour inclure la surveillance des droits de l’homme.
Au contraire, le conseil a adopté le point de vue marocain qui se base sur la menace suivante : « la protection des droits de l’homme menace la paix et la sécurité dans la région et ouvre à l’inconnu ».
Il est très malheureux que cette allégation ait été soutenue par des puissances internationales comme la France et l’Espagne.

Directement après la décision 2099, les populations sahraouies dans les territoires occupés du Sahara Occidental sont sorties dans la rue pour des manifestations pacifiques et spontanées, pour confirmer leurs revendications légitimes de bénéficier des droits que leur confèrent le droit international et le droit international des droits de l’homme.

Comme d’habitude les autorités les ont réprimés.

L’ASVDH déclare ce qui suit:

Nous saluons toutes les organisations des droits de l’homme, les gouvernements et tous les instances qui ont défendu la protection des droits de l’homme au Sahara Occidental et ont demandé l’élargissement des mandats de la Minurso

Nous demandons aux Nations unies et au conseil de sécurité d’appliquer ses engagements à l’égard du peuple sahraoui et de travailler pour élargir les compétences de sa mission au Sahara Occidental pour inclure la surveillance des droits de l’homme.

Nous sommes solidaires des victimes de la répression continuelle des autorités marocaines

Nous dénonçons les nouvelles façons tordues des autorités marocaines et la propagande qu’ils utilisent contre les activistes des droits de l’homme.

Nous dénonçons les mensonges des autorités marocaines quand ils affirment que les activistes sahraouis envoient les mineurs manifestés. Chacun manifeste librement, et les mineurs savent ce qu’ils font.

Nous dénonçons les affirmations des autorités marocaines qui présentent une photo des agents marocains mettant le feu à des poubelles, et les font passer pour des sahraouis. Les autorités coloniales ne cherchent qu’à justifier les violences exagérées de leurs interventions contre les manifestations sahraouies pacifiques.

ASVDH : Association Sahraouie des Victimes des violations graves des Droits de l’Homme commises par l’État du Maroc
El-Aaiun, Sahara occidental

Publicités