Visite de François Hollande au Maroc : Paris esquive le dossier sahraoui

Posted on avril 2, 2013


Le Monde :

Casablanco, Rabat (envoyée spéciale)

 

C’est un soutien réciproque. Rabat a apporté son aide à l’intervention militaire française au nord du Mali, en autorisant notamment le survol de son territoire par des avions français, et Paris appuie la position marocaine pour un plan de « large autonomie » au Sahara occidental. Il sera beaucoup question du premier dossier lors de la visite d’Etat de François Hollande mercredi 3 et jeudi 4 avril au Maroc, assez peu du second, que Paris préfère esquiver, malgré les mises en garde lancées à la communauté internationale par Christopher Ross.

En visite à Alger lundi 1er avril, l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara occidental a, de nouveau, qualifié d‘ »urgente » la résolution de ce conflit qui remonte aux années 1970, après l’annexion par le Maroc d’une partie du Sahara occidental. « La situation dangereuse dans la région du Sahel et son voisinage rend une solution plus urgente que jamais », a répété M. Ross à l’issue d’un entretien avec le président algérien, Abdelaziz Bouteflika. Avant de se déplacer en Algérie, qui soutient le Front Polisario pour un référendum d’autodétermination, l’émissaire de l’ONU s’est rendu au Maroc, et notamment au Sahara occidental où des incidents en marge de sa visite ont éclaté le 23 mars entre les forces de sécurité marocaines et des militants sahraouis.

« La position française n’est pas réinventée tous les six mois », balaie un conseiller de François Hollande qui rappelle qu…

La suite sur LeMonde.fr