En question : les projets de pêche de l’UE dans les eaux occupées

Posted on mars 24, 2013


aaiun_fisheries_610WSRW :

« La Commission ne pense t’elle pas que l’UE devrait travailler dans le cadre de la paix internationale, et devrait soutenir les efforts de l’ONU pour négocier une solution au conflit? La Commission a t’elle consulté le peuple sahraoui et ont-ils consenti à la pêche dans les eaux du Sahara Occidental? », a demandé à un membre du Parlement Européen à la Commission européenne.

L’Eurodéputé espagnol, Raül Romeva i Rueda des Verts a demandé aujourd’hui à la Commission européenne d’expliquer comment ils peuvent justifier la poursuite des projets de renouvellement de l’accord de pêche de l’UE avec le Maroc pour les eaux du Sahara Occidental.

Lire la question en entier ci-dessous.

Aucun état au monde ne reconnaît l’annexion marocaine illégale du Sahara Occidental. Cependant, l’UE envisage, à partir de 2013, de payer des millions d’euros chaque année au gouvernement du Maroc pour permettre aux navires européens de pêcher dans les eaux au large du territoire sahraoui. Le Maroc continue à refuser de coopérer avec le processus de décolonisation au Sahara Occidental, au mépris de plus de 100 résolutions de l’ONU qui insistent sur le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination. Simultanément, les autorités marocaines commettent des violations des droits des Sahraouis qui expriment leurs opinions politiques.

L’envoyé spécial de l’ONU pour le Sahara Occidental a expressément posé la gestion des ressources naturelles sur la table des négociations pour trouver une solution pacifique au conflit. Dans ce contexte, la coopération avec le Maroc dans l’exploitation des ressources naturelles du Sahara Occidental sabote les efforts de paix de l’ONU.

Selon le droit international, les ressources naturelles du Sahara Occidental ne peuvent être exploitées qu’en respect des souhaits et des intérêts du peuple du territoire.

En dépit de cela, l’UE envisage de transférer l’argent des contribuables européens au Gouvernement du Maroc pour l’accès aux eaux du Sahara Occidental, sans consultation du peuple sahraoui. C’était sur ces préoccupations que le Parlement européen a arrêtée la pêche européenne au Sahara Occidental en 2011. Le peuple sahraoui a le droit d’être entendu. Aucune opération de pêche de l’UE ne devrait avoir lieu au Sahara Occidental tant qu’une solution pacifique au conflit n’a pas été trouvée.

Ainsi, comment la Commission justifie la poursuite des plans de renouvellement de l’accord de pêche de l’UE avec le Maroc pour les eaux du Sahara Occidental? La Commission ne pense t’elle pas que l’UE devrait travailler dans le cadre de la paix internationale, et devrait soutenir les efforts de l’ONU pour négocier une solution au conflit? La Commission a t’elle consulté le peuple sahraoui et ont-ils consenti à la pêche dans les eaux du Sahara Occidental ?