Santiago Canton témoigne devant le Parlement Européen sur la situation au Sahara Occidental et dans les camps de réfugiés Sahraouis.

Posted on février 28, 2013


Robert F. Kennedy Center :

 

(Bruxelles, le 28 février 2013) Aujourd’hui, Santiago A. Canton, Directeur du Programme Partenaires RFK pour les Droits de l’Homme, présentera au Parlement Européen les conclusions de la délégation international des droits de l’homme du Centre Robert F. Kennedy pour la Justice et les Droits de l’Homme concernant la situation au Sahara Occidental et les camps de réfugiés Sahraouis de Tindouf en Algérie. Mme Kerry Kennedy, Présidente du Centre RFK, a conduit cette délégation en août 2012, et Mr. Canton a été invité à présenter les conclusions finales de la délégation devant Mr. le Député Norbert Neuser et le Groupe parlementaire sur le Sahara Occidental.

Le témoignage de Mr. Canton décrira le climat dans les territoires du Sahara Occidental sous contrôle marocain qui se caractérise par des violations des droits de l’homme, disparitions forcées, actes de torture, détentions arbitraires, brutalité policière, intimidation et exécutions extrajudiciaires. Dans son témoignage, il demandera au Conseil de Sécurité des Nations Unies de « soutenir la mise en place d’un mandat permanent de surveillance et d’information sur les violations des droits de l’homme au sein de la Mission des Nations Unies pour un Référendum au Sahara Occidental (MINURSO) » eu égard aux preuves de violations des droits de l’homme apportées par de nombreuses organisations indépendantes.

« Au vu des informations disponibles sur les violations des droits de l’homme au Sahara Occidental, il n’existe aucune raison valable pour que le Conseil de Sécurité continue à nier la mise en place d’un mandat sur les droits de l’homme » a déclaré Mr. Canton.

Le Centre RFK est convaincu que le peuple Sahraoui répartis dans les territoires contrôlés du Sahara Occidental et dans les camps de réfugiés en Algérie devrait avoir accès à un mécanisme international et pouvoir présenter des plaintes individuelles sur d’éventuelles violations des droits de l’homme. En avril 2013, le Conseil de Sécurité des Nations Unies se prononcera sur le renouvellement du mandat de la MINURSO. L’établissement d’un mécanisme international, permanent et indépendant de surveillance et d’information sur la situation des droits de l’homme au Sahara Occidental et dans les camps de réfugiés Sahraouis représenterait une avancée importante en matière de protection des droits de l’homme.

Contacter : Meaghan Baron, Directeur de la Communication, Tel.: (917) 284-6352, Mob.: (917) 426- 2823, baron@rfkcenter.org

Publicités