Grâce à la Confédération Paysanne, l’Accord du Libre Echange Union Européenne – Maroc au Tribunal

Posted on février 2, 2013


banniere_haut_droitConfédération Paysanne :

Depuis plus de 2 ans, la Confédération Paysanne combat le projet de libre-échange entre l’Union Européenne et le Maroc qui est effectif depuis le 1er novembre 2012.

Par l’intermédiaire de son avocat, elle a saisi le juge du Tribunal de commerce de Tarascon à l’encontre de la société IDYL qui est l’une des entreprises bénéficiaires du cadre de ce nouvel accord.

La Confédération Paysanne dénonce notamment, le fait que cette entreprise française importe des fruits et légumes produits dans le Sahara Occidental, avec les avantages tarifaires réservés au seul territoire marocain, ce qui les rend de fait déloyaux et illégaux en droit français et européen.

La Confédération Paysanne dénonce une concurrence déloyale et illégale pour les paysans français et européens. Alors que le débat sur le coût de la main d’oeuvre et sur la nécessité d’améliorer notre autosuffisance alimentaire sont au coeur de l’actualité, il est incompréhensible que l’Etat français et l’Union Européenne acceptent ce type d’accord.

La Confédération paysanne continuera à défendre le droit de produire en France, le droit au revenu des paysans et luttera contre cette mise en concurrence effrénée et sans règles.


Contacts :
André BOUCHUT – Membre du Comité national – tél: 06 73 39 58 99
Philippe COLLIN – Porte-parole – tél: 06 76 41 07 18