Sahara : Al Jazeera met Rabat à l’épreuve

Posted on janvier 7, 2013


Lakome :

La chaîne qatarie a publié aujourd’hui un reportage très critique sur le Sahara, quelques semaines après avoir reçu un « accord de principe » de Rabat pour la réouverture de son bureau marocain, fermé depuis plus de deux ans. Un test pour les autorités ?

Le reportage publié aujourd’hui par Al Jazeera va sans doute ulcérer les officiels marocains. Réalisé à Laâyoune par le journaliste Tom Stevenson, l’article revient sur le conflit du Sahara en mettant l’accent sur la pression sécuritaire dans le territoire et les atteintes aux droits de l’homme dont se disent victimes les habitants et militants sahraouis interrogés par Al Jazeera.

La chaîne conclut le reportage en dressant un parallèle entre la situation au Sahara et le conflit israélo-palestinien. « Les deux impliquent le départ d’anciennes puissances coloniales, l’arrivée de forces extérieures, la répression supposée de la population locale et le maintien du statu quo par des membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU ».

Le lobby israélien a lui-même réagit au reportage de la chaîne quatarie. Le « Jewish Policy Center » a ainsi tweeté aujourd’hui : « Al Jazeera appelle le Sahara occidental occupé par le Maroc « disputé ». La Cisjordanie est vraiment disputée, mais appelée occupée ».

Retour d’Al Jazeera au Maroc ?

En novembre 2012, le porte-parole du gouvernement marocain et ministre de la Communication, Mustapha El Khalfi, avait annoncé au parlement le prochain retour d’Al Jazeera au Maroc. Un « accord de principe » a été donné selon lui par Rabat aux responsables de la chaine, propriété de l’émir du Qatar, Cheikh Hamad Bin Khalifa Al Thani. Cette annonce est survenue après la tournée de Mohammed VI dans les pays du Golfe.

Le bureau marocain d’Al Jazeera est fermé depuis plus de deux ans. En octobre 2010 les autorités marocaines ont en effet décidé de retirer leurs accréditations aux journalistes de la chaîne. Motif officiel : « de multiples manquements aux règles du journalisme sérieux et responsable ». Rabat n’a surtout pas accepté le traitement de la chaîne concernant le Sahara, Al Jazeera donnant régulièrement la parole au polisario ou aux militants pro-indépendance.

Il y a deux mois à peine, quand l’Etat a retiré son accréditation au correspondant de l’AFP Omar Brouksy, l’organisation internationale Human Rights Watch a publié un communiqué demandant également à Rabat de rétablir l’accréditation d’Al Jazeera  : «Un pays qui respecte la liberté d’expression ne devrait pas (…) fermer  certains bureaux de médias d’information parce qu’il n’apprécie pas leur couverture».

Vidéo de l’émission « Inside story – Tensions in Western Sahara », diffusée par Al Jazeera en novembre 2010 :