Le rejet de l’admission du Maroc au Conseil des droits de l’homme « est une condamnation directe »

Posted on décembre 3, 2012


Sahara Press Service :

Chahid ElHafed (camps de réfugiés sahraouis), 03 déc 2012 (SPS) Le président de l’association des parents de détenus et de disparus sahraouis, Abdessalam Omar, a affirmé dimanche que le rejet par l’Assemblée générale de l’ONU de l’admission du Maroc au Conseil des droits de l’homme « est une condamnation directe » des violations graves des droits de l’homme commises par le Royaume du Maroc dans les régions occupées du Sahara occidental.
Les « graves violations » des droits de l’homme perpétrées par le Maroc dans le territoires occupés du Sahara occidental, voire « à l’encontre de citoyens marocains » et dont la véracité a été confirmée par les comptes rendus des rapporteurs onusiens et du centre Robert Kennedy, étaient à l’origine du rejet de l’admission du Maroc au Conseil des droits de l’homme, a indiqué le responsable sahraoui.
Les rapports ont révélé « tous les types de torture, d’enlèvement et de violations commis par le Maroc » contre les citoyens sahraouis, a-t-il ajouté.
Le Conseil des droits de l’homme est une institution relevant de l’ONU chargée des droits de l’homme. Il compte 47 pays membres élus périodiquement tous les trois ans à la faveur d’un vote de l’Assemblée générale de l’ONU. (SPS)
020/090/TRD 031015 DEC 012 SPS

Advertisements