Pays-Bas : les produits du Sahara Occidental ne sont pas marocains

Posted on novembre 24, 2012


WSRW :

Le Maroc ne peut prétendre à des préférences tarifaires pour les produits agricoles en provenance du Sahara Occidental sur la base du prochain accord agricole UE-Maroc, a déclaré le ministre néerlandais des Affaires étrangères, Uri Rosenthal.

«L’accord agricole entre l’UE et le Maroc, qui entrera en vigueur cet automne, est uniquement valable pour le territoire du Maroc. Par conséquent, le Maroc ne peut prétendre à des préférences tarifaires pour les produits du Sahara Occidental sur la base dudit accord. Les douanes néerlandaises suivront cela », a déclaré le ministre néerlandais des Affaires étrangères au nom de son Cabinet et du Cabinet chargé des affaires économiques, de l’Agriculture et de l’innovation.

Répondant aux questions du député socialiste van Bommel (SP), le ministre a ajouté que l’étiquette «Maroc» était en effet trompeur et qu’il est tout à fait possible que les produits originaires du Sahara Occidental portant ce label soient trouvés dans les supermarchés hollandais. Téléchargez la déclaration néerlandaise ici, ou à partir des pages Web du gouvernement néerlandais.

label_and_liability_cover_300.jpgLa déclaration est conforme à celle d’autres gouvernements hors de l’UE, comme la Norvège, la Suisse et les Etats-Unis, qui tous soulignent dans leurs accords commerciaux respectifs avec le royaume du Maroc, le fait évident, que le Sahara Occidental ne fait pas partie du Maroc.

Le rapport WSRW «Étiquette et Responsabilité » publié en Juin 2012, a révélé que la chaîne néerlandaise de supermarchés Albert Heijn importe tomates cerises de Dakhla, situé dans le sud du Sahara Occidental occupé. Les tomates sont revendiquées comme originaire du «Maroc».

Les Pays-Bas ne reconnaissent pas la souveraineté autoproclamée du Maroc sur le Sahara Occidental, et le gouvernement néerlandais invite les entreprises à s’abstenir d’investir sur le territoire.

Publicités