Les autorités marocaines refusent qu’un réfugié sahraoui soit enterré à Laâyoune

Posted on octobre 13, 2012


Demain Online:

Pour sa famille, c’est une décision incompréhensible, « une décision abjecte des autorités marocaines ». Le consul général du Maroc à Marseille, qui avait auparavant autorisé le rapatriement d’un jeune sahraoui mort à Avignon, en France, dans un accident de moto, a retiré à la dernière minute, et sans donner aucune explication l’autorisation qu’il avait auparavant fourni à la famille.

Le 30 septembre 2012, Abachikh Hmatou, un jeune Sahraoui réfugié politique en France trouvait la mort dans un accident de moto à Avignon. Il avait 23 ans. Il vivait exilé en France depuis 6 ans.

Ce lundi 8 octobre, à l’aéroport de Marseille, tout était prêt pour que le corps du défunt soit envoyé au Maroc quand le consul général du Maroc de Marseille s’est présenté personnellement pour interdire le départ.

Selon le consul, un « telex urgent » arrivé aujourd’hui du gouvernement marocain lui donnait cet ordre auquel il ne pouvait que se conformer. Le document d’autorisation a été repris au transitaire.

« Un tel refus émanant d’un gouvernement marocain dont le chef se dit un bon musulman est incompréhensible », explique une source proche de la famille.

Poursuivre de sa vindicte un homme, même après sa mort, n’est pas du tout très musulman.

Thami Afailal

 

URL courte: http://www.demainonline.com/?p=22056