L’armée marocaine harcèle une citoyenne espagnole

Posted on octobre 2, 2012


Equipe Media :

L’armée et la police marocaine harcellent une citoyenne espagnole en toute impunité

Une citoyenne espagnole est installée avec ses deux enfants devant le siège de la police de la ville de Guelmim, au sud du Maroc, pour protester contre le laxisme de la police dans l’arrestation du soldat marocain qui l’a soumise à du harcèlement, des insultes racistes et des menaces. Elle dénonce aussi l’implication et la complicité de la police dans ces abus.

Mme María Belén López Díaz a déclaré dans un entretien téléphonique avec l’Equipe Média que le soldat a attaqué la maison de la famille de son mari. Il a taxé madame de sale et méchante chrétienne, ajouté qu’il n’y a pas de place pour elle dans la terre des musulmans, et aussi menacé de la tuer, elle et ses deux enfants. La police a refusé de recevoir la plainte, sans donner de justification légale au refus.

L’Equipe Média a publié le 22 mai 2011, l’information de l’attaque citoyen sahraoui Saleh Hamel et de son épouse espagnole María Belén López Díaz. Ils avaient été attaqués au couteau parce que la femme avait dit « Sahara libre ».

Advertisements