L’ONU veut aider le Maroc à torturer moins

Posted on septembre 16, 2012


DemainOnline :

Rabat.– C’est parti. Le rapporteur spécial de l’ONU sur la torture, Juan Mendez, a débuté aujourd’hui une visite un peu particulière au Maroc. A l’invitation de Rabat il va, selon les termes de sa mission annoncée par les Nations Unies,« aider les autorités à faire respecter l’Etat de droit ».

« Aider les autorités à faire respecter l’Etat de droit », cela veut dire que le Maroc ne sait pas comment faire pour les faire respecter. Alors que c’est si simple… Il suffit simplement d’arrêter de torturer, de poursuivre les activistes pro-démocratie et de démanteler le Makhzen.

« Ma cause première est d’engager un dialogue avec les décisionnaires et les acteurs clés afin d’aider les autorités à faire respecter l’Etat de droit », a expliqué le fonctionnaire onusien dans un communiqué.

M. Mendez se rendra lundi prochain à Laâyoune, où les droits de l’homme sont depuis longtemps un vain mot, pour constater les faits. Gageons que les autorités marocaines vont lui fournir une panoplie d’agents sahraouis du Makhzen qui jureront qu’ils vivent dans le meilleur des mondes possibles. Comme le reste des Marocains d’ailleurs.

Puis il visitera quelques lieux symboliques de la haute torture marocaine qui auront, entre temps, été savamment civilisés, comme par exemple la prison civile de Salé dont les murs intérieurs ont été repeints et le directeur transféré dans un autre pénitencier.

Après ce premier tour de piste, Mendez tiendra une conférence de presse à Rabat samedi prochain.

Affaire à suivre donc !

Amine Bouderaâ