La présidente du centre Robert-Kennedy attendue dans les camps de réfugiés sahraouis

Posted on août 28, 2012


Sahara Press Service  :

Hahid El Hafed (camps des réfugiés sahraoyis), 28 AOUT 2012 (SPS) La présidente du centre américain Robert-Kennedy pour la justice et les droits de l’homme, Mme Kerry Kennedy, qui conduit une délégation représentant quatre organisations internationales des droits de l’homme ainsi qu’une juge du tribunal américain des droits de l’homme, est attendue mercredi dans les camps de réfugiés sahraouis.

Avant de visiter les camps de réfugiés sahraouis, la délégation américaine s’était rendue vendredi dernier dans les territoires occupés du Sahara occidental où elle avait eu une série d’entretiens avec des représentants d’associations sahraouies des droits de l’homme.

Les entretiens qui se sont déroulés au domicile de la militante des droits de l’homme, Mme Aminetou Haidar, à El Aaiun (capitale occupée du Sahara occidental) ont porté sur la situation humanitaire de la population sahraouie et les violations des droits de l’homme commises par les forces d’occupation marocaines.

Ainsi, la délégation a rencontré, entre autres, les membres du Comité sahraoui de défense du droit du peuple sahraoui à l’autodétermination. Les entretiens entre les deux parties ont porté sur les « graves » violations des droits de l’homme dont fait l’objet le peuple sahraoui.

Les membres de la délégation se sont entretenus également avec les représentants du Comité de soutien du plan de règlement onusien et de protection des ressources naturelles du Sahara occidental qui ont réitéré à cette occasion leur appel à la protection des richesses du Sahara occidental contre leur exploitation illégale par l’occupant marocain.

En outre, la délégation américaine a rencontré le chef de la section de l’association marocaine des droits de l’homme à El Aaiun et le collectif des défenseurs des droits de l’homme (CODESA).

L’arrivée de Mme Kennedy à El Aaiun a été marquée, par un « black out » total et un « imposant dispositif » caractérisé par la « présence massive d’agents des services de renseignement marocains en civil ».

Mme Kennedy avait indiqué auparavant que la mission de la délégation consistait à « évaluer la situation des droits de l’homme sur le terrain en s’entretenant avec les défenseurs des droits de l’homme, les autorités gouvernementales et les familles séparées à cause du conflit » du Sahara occidental.

Elle avait également souligné que l’objectif de sa mission était d’ »attirer l’attention de la communauté internationale sur cette question (les droits de l’homme) » et appuyer la demande d’inclure dans les prérogatives de la Mission des Nations unies pour l’organisation du référendum d’autodétermination au Sahara occidental (MINURSO) un mécanisme de surveillance et de protection des droits de l’homme.

Mme Kerry Kennedy est la fille du sénateur Robert Kennedy, frère du président defunt John Kennedy. (SPS)

010/090/000 281948 Aout 2012 SPS