Les enfants de l’activiste sahraouie Aminatou Haidar, présidente du CODESA, ont été agressés par des marocains

Posted on juillet 17, 2012


ASVDH :

15/07/2012 | DÉCLARATION

Association Sahraouie
des Victimes des Violations Graves des Droits Humains
Commises par l’Etat Marocain

Communiqué

El Aaiun / Sahara occidental
14 juillet 2012

Les deux enfants de l’activiste sahraouie Aminatou Haidar, présidente du collectif de défenseur des droits de l’homme le CODESA, ont été agressés dimanche matin 8 juillet par un groupe de passagers marocains lors d’un voyage en bus d’Agadir au Maroc à El Aaiun au Sahara Occidental.
Mohamed KASSIMI, 13 ans a subi une fracture du nez et des coupures sur le visage, sa sœur Hayat 17 ans a été blessée au visage et reçu des coups sur tout le coprs. Les enfants ont été agressés quand les passagers marocains les ont reconnus comme étant la famille de Aminatou Haidar.

L’attaque semble liée à une campagne médiatique dirigé par les autorités d’incitation à la violence contre ceux qu’ils désignent par  » les séparatistes ».

L’ ASVDH déclare :
Nous sommes inconditionnellement solidaire avec Madame Aminatu Haidar.

Nous condamnons fermement les déclarations incitant à la haine et la violence des autorités et média marocains, concernant les activistes des droits de l’homme sahraouis.

Nous appelons toutes les organisations, politiques, syndicales, associations de droits de l’homme, à prendre connaissance de cette situation critique, et à fournir soutien et assistance aux activistes sahraouis des droits de l’homme.

Il est urgent que l’ONU prenne la mesure de l’urgence réelle de la nécessité de l’extension du mandat de sa mission sur place à la surveillance du respect des droits de l’homme. La Minurso doit avoir les moyens de protéger les Sahraouis et de lever l’impunité des officiers et civils marocains qui se livrent à des actes de violence sur les Sahraouis.

Advertisements