A Laâyoune on casse encore du Sahraoui

Posted on janvier 30, 2012


Demain Online : 

Video : Equipe Media

Casablanca.- Lors d’une manifestation de protestation contre le jugement parle tribunal militaire de Rabat des Sahraouis impliqués dans les événements de Gdeim Izizk, les forces de l’ordre ont violemment dispersé l’attroupement qui, aux dires de plusieurs témoins, était pacifique.

La manifestation avait été organisée par des parents et amis des accusés qui exigeaient par cette action leur libération et la fin des poursuites par un tribunal d’exception.

A ce moment-là, les manifestants ne savaient pas que le procès avait été suspendusine die pour des raisons inconnues, mais qui ne sont pas très éloignées de la politique.

Dans la vidéo, un Sahraoui, qui a été visiblement agressé par la police, demande à l’ONU d’intervenir et accuse le Maroc de « terrorisme« .

Paradoxe de ce conflit qui n’en finit pas, dans la vidéo on voit des femmes sahraouies, qui ont été tabasées par la police, se faire assister par des employés de la protection civile. Sûrement des collègues de ce jeune homme qui a été assassiné lâchement l’année dernière par d’autres sahraouis lors des événements d’Agdim Izik.

Thami Afailal

 

Publicités