Yara nie de nouveaux achats du Sahara Occidental

Posted on janvier 26, 2012


Western Sahara Resource Watch : 

L’entreprise Norvégienne d’engrais Yara déclare que ses positions sont inchangées, et qu’ils n’achètent pas de phosphates du Sahara Occidental. Le nouvel accord de Yara avec la compagnie marocaine de phosphate exclut spécifiquement les achats provenant du Sahara Occidental, selon la compagnie.

Le 13 décembre, l’entreprise multinationale Norvégienne d’engrais Yara International ASA a annoncé qu’ils avaient conclu un accord de joint-venture avec l’entreprise nationale marocaine de phosphate, l’OCP.

Yara dénie, toutefois, les allégations d’un commentateur marocain affirmant que Yara a conclu un contrat incluant les phosphates des mines du Sahara Occidental. La compagnie norvégienne d’engrais a déclaré en 2009 qu’ils ne voulaient plus toucher aux phosphates du Sahara tant que le conflit ne serait pas résolu.

«Comme client important du phosphate sur le marché mondial, Yara est pleinement conscient de la situation au Sahara Occidental. Yara maintient sa position : nous suivons la politique du gouvernement norvégien sur le Sahara Occidental, et nous n’achetons pas de phosphates du Sahara Occidental. Cela s’applique autant à nos usines en Norvège que dans les autres pays « , a écrit Yara dans un courrier au Comité norvégien de soutien au Sahara Occidental.

«Sur le marché mondial de phosphates, l’OCP est un acteur important, et les phosphates du Sahara Occidental font partie des livraisons. Cela représente un défi éthique pour tous les clients de ce marché, y compris pour Yara.

La réponse de Yara à ce défi est que nous avons clairement établi une position. Nous ne ferons pas de commerce avec les phosphates du Sahara Occidental. Ce principe s’applique également à la coopération avec l’OCP et à la nouvelle joint-venture que nous allons mettre en place, dans laquelle l’accord exclut les phosphates du Sahara Occidental. Le Brésil est parmi les marchés des engrais à croissance la plus rapide. Nous nous rendons compte que plus la joint-venture entre Yara et l’OCP aura de succès sur les phosphates du Maroc, moins les phosphates du Sahara Occidental seront demandés que le marché « , a déclaré la compagnie.