La flotte russe doit quitter le Sahara Occidental occupé

Posted on décembre 30, 2011


Western Sahara Resource Watch :

Cette semaine, l’UE a retiré sa flotte du Sahara Occidental, un territoire largement occupé par le Maroc. Le 16 décembre 2011, Western Sahara Resource Watch (WSRW) a demandé aux chalutiers industriels russes de suivre l’exemple européen. Communiqué de presse, WSRW, 16 dec 2011.

La flotte russe doit quitter le Sahara Occidental occupé
Communiqué de presse, Western Sahara Resource Watch, 16 décembre 2011

Cette semaine, l’UE retiré sa flotte du Sahara Occidental, un territoire largement occupé par le Maroc. Les chalutiers russes industriels devraient suivre l’exemple européen, selon Western Sahara Resource Watch (WSRW).
WSRW, une organisation qui défend le droit du peuple Sahraoui sur ses propres ressources, a exhorté aujourd’hui le gouvernement russe à « suivre immédiatement l’exemple de l’UE et à retirer ses chalutiers Sahara Occidental occupé».
Au cours des cinq dernières années, WSRW a travaillé pour faire cesser la pêche de l’UE au Sahara Occidental. Maintenant, le principal acteur dans les eaux au large du Sahara Occidental est le gouvernement russe.
L’accord de pêche Russe au Sahara Occidental représente 100.000 tonnes par an. Les chalutiers, venant principalement de Mourmansk, ville du nord de la Russie, zigzaguent dans les eaux du Sahara depuis le nouvel accord Russe signé au début de cette année.
« Il est étrange que les gouvernements russe et marocain semblent casser leur propre accord. La flotte pêche clairement en dehors des eaux d’application de l’accord», a déclaré la porte-parole de WSRW Sara Eyckmans.
Eyckmans a souligné que l’article 1 de l’accord russo-marocain précise qu’il s’applique à «la partie atlantique de la Zone Economique Exclusive (ZEE) du Royaume du Maroc ». Cependant, les eaux du Sahara Occidental ne font pas partie de la ZEE marocaine.
«Contrairement à la République Arabe Sahraouie Démocratique, le Maroc n’a jamais émis de revendication maritime sur ces eaux », a déclaré WSRW dans une lettre au Président Medvedev le 16 décembre 2011.
Le courrier exhorte le gouvernement russe à expliquer les mesures prises pour garantir que le peuple Sahraoui a été dûment consulté avant la signature du renouvellement de l’Accord de pêche et à dire comment les sahraouis ont exprimé leur consentement à l’accord.
Une évaluation de la Commission européenne de la pêche européenne au Sahara Occidental a conclu que les stocks de poissons du Sahara Occidental sont actuellement menacés par l’industrie de la pêche. Par ailleurs, le service juridique du Parlement européen a conclu que ce type de pêche est une violation du droit international.
WSRW a lutté contre l’accord de pêche de l’UE au Sahara Occidental pendant des années. Maintenant, la Russie, à travers sa massive coopération halieutique, semble être le plus important acteur dans les territoires occupés.
Pour des photos de la flotte russe dans le Sahara occidental, s’il vous plaît consulter http://www.wsrw.org.
Pour des commentaires ou des précisions : Eyckmans Sara, +32 475458695, coordinator@wsrw.org Erik Hagen, +47 45265619, info