Lors de l’ouverture de son congrès, le Front Polisario appelle à la lutte contre le Maroc

Posted on décembre 28, 2011


Demain Online : 

Tanger.- Le XIIIe congrès du Front Polisario, qui a débuté hier, à Tifariti, « territoire libéré » selon les indépendantistes sahraouis, a commencé ses travaux par un appel à la lutte contre le Maroc jusqu’à « l’obtention de la liberté et de la dignité ».

Dans son discours inaugural du congrès, le président du « parlement sahraoui », Khatri Abdou, a expliqué que la feuille de route pour les prochaines quatre années consistera à donner plus d’impulsion à la « cause sahraouie », dans le but « d’obtenir l’autodétermination et l’indépendance« .

De son côté, le polisario en chef, Mohamed Abdelaziz, a souligné que le conflit du Sahara et l’instabilité de la région ont favorisé la prolifération des armes dans la région et une augmentation substantielle de la menace terroriste.

Plus de 2000 participants étaient présents dans ce recoin du désert du Sahara occidental non contrôlé militairement par le Maroc. Parmi eux, beaucoup étaient venus de ce que les polisariens appellent les « territoires occupés », c’est-à-dire de Laâyoune, Dakhla, Smara etc…

Cette délégation de Sahraouis de l’intérieur, qui participe pour la première fois au congrès du Polisario, a été considérée comme « un fait extraordinaire » par les organisateurs.

Il est loin le temps, déclare un participant à un journaliste espagnol, où le roi du Maroc menaçait les Sahraouis de l’intérieur de faire le choix entre le patriotisme ou la trahison.

C’était en 2009, lors du traditionnel discours commémorant la Marche verte. Mohamed VI s’était exclamé en direction des Sahraouis du Sahara qu’en ce qui concerne ce conflit, « on est patriote ou on est traître ». 

Abdellatif Gueznaya