Bulletin d’information Equipe Media

Posted on décembre 20, 2011


El Aaiun occupée
14.12.2011

Dans le cadre de la grave situation que les ttoo vivent et après une manifestation pacifique dans la ville d’Aiun, las forces d’occupation ont contrôlé les manifestants d’une manière brutale en causant des dizaines de blessés et en arrêtant divers des participants, asi comme des agressions physiques et des persécutions par les quartiers de la ville proches au lieu de la manifestation, ce qui a provoqué du panique. La libre circulation des passagers a eté empêchée et il a obligé à fermer les commerces.
À l’arrivée à l’avenue Tan Tan les forces d’occupation ils ont attaqué les   demeures des familles saharauis suivantes:
FAMILIA ALI BEIBA
FAMILIA BRAHIM REGRAGUI
LA VIVIENDA DE HETRA MINT ARAM
LA FAMILIA BEIBA ULD BANI

En blessant les citoyens suivants :
EMBAREK CHTEYWY
BRAHIM SAAYDI
ZE
LEJA ZWEYEH.

Par ailleurs les forces d’occupation ont brutalement intervenu en employant tous les moyens à sa disposition contre les citoyens saharauis qui se dirigeaient vers le tribunal d’appel oú on célébrait le jugement du policier marocain qui a assassiné le martyr Said Dambar. Dans cette intervention du policier, de forces auxiliaires et agents du policier secret et dans sa tentative d’empêcher l’arrivée des manifestants au siège de justice, ont causé quelques blessés de différente considération .de lesquels nous pouvons citer :
FATMA DAMBAR
LEYLA DAMBAR
MARIAM BANGA
KETB NIHA
EMBARKA NDUR
HADHUM LAROSI
YUSEF RGUEIBI
MUNINA ALAMIN
MINETU ALAMIN
LEHBIB SALHI
BOMBA CHRIF
GALIA AMEYER
ABDERRAHMAN HNINI

.En l’avenue Bucraa quelques saharauis ont été blessés après l’intervention des forces d’occupation le mardi contre une assise pacifique et dans laquelle quelques citoyens ont renié du dni marocain tandis qu’ils étaient enchaînés par ses mains. Entre les blessés :
ALI SAADUNI
HAMZA EL FILALI
NUR EDDIN KARKUBI
SALAMA SALEM
MRABIH SAAIDI
ABDELHADI YASIN
IDRIS AHEL SIDI
EMBAREK BABA
BRAHIM YUNEIDI
ABDALA GADUF.

Par ailleurs l’enfant ZAKARIA LILY. a souffri une double fracture dans le bras droit après l’intervention policiale comtra une manifestation d’étudiants dans l’institut Tanmia dans Aiun occupé

Publicités