Maroc: Soumission d’un rapport alternatif conjoint au Comité contre la Torture

Posted on novembre 30, 2011


Organisation Mondiale Contre la torture :

L’OMCT et ses organisations membres l’OMDH et l’AMDH ont soumis un rapport alternatif conjoint au Comité contre la Torture

En vue de l’examen du 4e rapport périodique du Maroc par le Comité contre la Torture lors de sa 47session (31 octobre – 25 novembre 2011), l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT) et les organisations membres de son réseau au Maroc, l’Organisation Marocaine des Droits de l’Homme et l’Association Marocaine des Droits Humains, ont soumis au Comité contre la torture des informations et recommandations relatives à la mise en oeuvre de la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants par l’Etat partie.

 

Ce rapport analyse la législation en vigueur à la lumière des dispositions de la Convention contre la torture et de la jurisprudence du Comité contre la torture. Il donne aussi des éléments d’information sur la pratique de la torture au Maroc ces six dernières années et dénonce le recours à la torture et aux mauvais traitements lors de l’arrestation et la garde-à-vue, en particulier à l’encontre des individus soupçonnés d’actes terroristes. Il décrit également les conditions de détention et explique comment les forces de l’ordre font un usage excessif de la force afin de réprimer le Mouvement du 20 février, la contestation sociale et le mouvement en faveur de l’autodétermination du Sahara Occidental. Enfin, le rapport alternatif évoque l’impunité dont bénéficient beaucoup d’auteurs d’actes de torture et de mauvais traitements au Maroc.

 

Les informations contenues dans ce rapport alternatif ont notamment été recueillies dans le cadre d’une mission préparatoire à Rabat du 10 au 15 juillet 2011. La délégation composée d’une représentante de l’OMCT et de Mme Suzanne Jabbour, Vice-Présidente du Sous-Comité pour la prévention de la torture, a pu rencontrer les représentants de la Délégation interministérielle des Droits de l’Homme, du Conseil National des Droits de l’Homme, des Ministères de la Justice, de l’Intérieur et des Affaires Étrangères, ainsi que le Délégué général de l’administration pénitentiaire. Des réunions avec les représentants du Comité marocain contre la torture et d’autres ONG ont eut lieu, y compris des représentants d’ONG sahraouies (à Rabat et à Laâyoune).

Rapport alternatif

Résumé

Liste des appels urgents 2005-2011

Publicités