Le gouvernement basque octroie le prix René Cassin à Aminatou Haidar

Posted on novembre 23, 2011


Eitb :

Cette année, le Gouvernement basque a octroyé le prix René Cassin des Droits de l’homme à l’activiste saharienne Aminatou Haidar.

Aminatou Haidar « représente la lutte du peuple sahraoui pour la défense des droits de l’homme, une tâche spécialement difficile et risquée à cause de la réalité obstinée, qui démontre clairement comment les autorités marocaines « brisent » les droits et limitent les libertés d’expression, de réunion et d’association », a argumenté le Département de la justice du Gouvernement basque.

La défense des Droits de l’homme est encore plus compliquée et risquée « pour les femmes sahraouis qui, dans leur rôle fondamentale dans le développement de la vie traditionnelle, ont été et continuent à être victimes de graves abus », a souligné le jury.

Lors de la remise du prix, le jury a aussi pris en considération la condition de Haidar comme représentante du collectif d' »activistes de droits de l’homme dans les territoires occupés du Sahara occidental ».

Aminatou Haidar est une activiste sahraouie soutenant l’indépendance du Sahara occidental, territoire contesté, actuellement contrôlé par le Maroc. Elle a participé à une grève de la faim contestée afin de soutenir l’indépendance du Sahara occidental et est aussi la présidente du collectif des défenseurs sahraouis des droits de l’homme (CODESA).

Aminatou Haidar milite depuis 1987 pour l’amélioration de la situation des droits de l’homme au Sahara occidental.

Le prix, qui reconnaît le travail des personnes ou collectifs qui sont témoins, avec leur trajectoire personnelle ou professionnelle, de leur engagement dans la promotion et défense des droits humains, consiste dans une distinction honorifique, une reconnaissance publique et une somme d’argent de 16 550 euros.

Ce prix rend hommage à René Cassin, né à Bayonne en 1887, dont le combat et l’engagement en faveur des droits de l’homme furent exceptionnels et exemplaires. Vice-président de la commission des droits de l’homme des Nations unies, il apporta une contribution essentielle à la rédaction de la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948.

Publicités