Manifestations sahraouies réprimées par la police marocaine

Posted on août 22, 2011


AFASPA :
Dans un assourdissant silence médiatique, les manifestations se multiplient au Sahara occidental occupé par le Maroc malgré la répression qui s’abat sur leurs participants. Ci-joint le dernier bulletin de l’Equipe Média des militants sahraouis du territoire occupé.

« Multiplication de manifestations violemment réprimées à El Aaiun occupée

Dans la tension accrue qui règne sur les territoires occupés du Sahara Occidental depuis des mois, des citoyens sahraouis ont été blessés et d’autres arrêtés, des maisons Sahraouies ont été saccagées par les forces marocaines d’occupation.

Dans la soirée du 11 août après la rupture du jeûne du ramadan, des dizaines de policiers et les forces auxiliaires se sont déployés, ont installé des barricades devant la délégation de Ministère de l’Énergie et des Mines où les citoyens sahraouis avaient organisé un sit-in. Les citoyens sahraouis comptaient protester contre le pillage des ressources naturelles du Sahara Occidental par le colonisateur Marocain, contre la volonté du peuple sahraoui, et demandant la libération inconditionnelle et immédiate des prisonniers politiques sahraouis de Gdem Izik.

La protestation était appelée et supervisée notamment par la Confédération syndicale des travailleurs sahraouis, la coordination des familles de détenus du camp de Gdim Izik et le syndicat des pêcheurs sahraouis.

Les forces d’occupation ont attaqué les manifestants par surprise et les ont chassés dans les pistes et les rues proches de l’endroit du sit-in, semant la panique parmi les passants et les commerçants qui ont fermé leurs magasins.

Les affrontements se sont étendus au boulevard de TanTan où les forces d’occupation ont saccagé les maisons des citoyens sahraouis Abdallahi Souayeh, Sid Ahmed Nailad, Bachir Sid Ahmed Mahjoub, et de la famille El Hachmi.

Les citoyens sahraouis suivant ont été blessés : Rguibi Bousseif , Bailal Ghaiti tous les deux au niveau de la tête, Bamba lfkair, 70 ans, au niveau de la jambe (voir photo).

Sur le boulevard Smara, les forces d’occupation ont imposé un couvre-feu et lancé une campagne d’arrestations arbitraires.

Mahmoud Hnini, Sadouni Ali, Haisouni Mohamed ont été arrêtés et interrogés toute la nuit avant d’être libérés ce matin à 8h.

Des protestations se sont organisées sur les boulevards de Mezouar et Boukra’a, contre lesquelles les forces d’occupation sont également intervenues violement pour les disperser.

Le jeune Mansour Bourhimi 16 ans a été blessé.

Bourhimi est invalide suite à une agression par les autorités marocaines lors de l’été 2008, au cours de laquelle lui avait été injecté un produit dont on ne lui a jamais dit la composition.

Badr Dine Boutomzine et Nafai Eddaya ont eux aussi été blessés.

La liste des blessés n’est actuellement pas complète. »

Publicités