Une entreprise canadienne révèle le potentiel du Sahara occidental de regorger des gisements d’or, de métaux de base, d’uranium et de diamants

Posted on août 18, 2011


Sahara Press Service :

Kelowna (Canada) 17 août 2011 (SPS) – La société Metalex a rapporté hier l’ouverture d’une enquête géophysique aéroporté sur son permis d’exploration dans la partie du Sahara occidental occupée par le Maroc « , qui montre un potentiel pour plusieurs produits ».
 
Une enquête magnétique et radiométrique de 85000 km est survolée parmi les 17000 km² de la license d’exploration dans l’ancienne colonie espagnole.
 
Les relevés géochimiques complétées par Metalex montrent le potentiel de la licence de regorger de l’or, de métaux de base, d’uranium et des gisements de diamants. La prospectivité de la licence a également prouvée par la présence d’une mine d’or Tasiast de 20 millions de Kinross située à 100 kilomètres au sud et le monde de SNIM classe une mine de fer de 5,7 milliards de tonnes à 200 km à l’est.
Metalex a conclu une joint-venture avec l’Office National des Mines et des Hydrocarbures (ONHYM) qui est le ministère marocain qui supervise l’exploration pétrolière et minière, le développement et l’extraction au Maroc. ONHYM détient une participation de 40% dans le projet et Metalex détient un intérêt de 60% du projet. (SPS)

Publicités