Le succès des marches du 6 août : autre preuve de la justesse des choix du mouvement du 20 février

Posted on août 8, 2011


Solidarité Maroc :

Par Ali Fkir, 8/8/2011

Le succès incontestable des marches populaires organisées le 6 août 2011 par le mouvement du 20 février démontre une fois de plus que ce mouvement n’est pas simplement légitime ( le peuple a le droit/devoir de se défendre, de lutter pour changer le système pourri. C’est une tautologie), mais aussi une nécessité historique, c’est le produit de la lutte des classes dans notre pays
La résistance populaire déterminée, consciente , organisée, armée de patience et de LONG SOUFFLE, résistance qui évite les querelles intestinales (relatives à des contradictions secondaires conjoncturelles)…c’est la VOIE DU SALUT.
Nous autres moins jeunes (pour ne pas dires vieux) nous sommes fiers des jeunes (filles et garçons) du MVT20FEVRIER, nous saluons hautement les composantes vives qui l’épaulent.
LE CHANGEMENT est INÉLUCTABLE n’en déplaise aux potentats du système, aux arrivistes de tous poils, aux déserteurs et autres bras-cassés qui ne font que dénigrer le MVT20FEVRIER et ses composantes sans donner sur le terrain quelque chose de mieux.
Le MVT20FEVRIER est un mouvement pluriel, le front des classes populaires se « construit » au fur et à mesure que le mouvement prend de l’ampleur, s’enracine, s’aguerrit; les rapports de forces s’établissent, se muent à partir du degrés de l’engagement et de la combativité de chaque classe sociale, de chaque composante politique.
Ceux et celles qui luttent réellement pour le changement se doivent de harceler le régime qui cimente le bloc des classes dominantes, l’attaquer sur tous les fronts : politique, syndical, social, front de la lutte des droits humains, des femmes démocrates, des jeunes, des enchômagéEs…Une guerre d’usure généralisée. Pas de répit, le peuple doit serrer plus l’étau autour du cou de la tyrannie.
L’histoire du peuple marocain est pleine de déceptions suite:
– Aux tergiversations du régime
– Aux promesses non tenues du régime à la veilles des « scrutins », au cours des soulèvements populaires…
– A la traîtrise de certains « leaders » politiques, syndicalistes…
– A la démission de certaines forces politiques jadis opposantes à la tyrannie
– A la makhzanisation éhontée de beaucoup d’intellectuels jadis progressistes
– A la capitulation des classes moyennes paniquées par les mouvements légitimes des travailleurs et des déshérités.
Ces dangers planent toujours sur les luttes actuelles. La vigilance nous interpelle.
– La tentation de cautionner les « élections »makhzeniennes subsiste toujours
– La tentation d’inféoder le mouvement à telle ou telle composante existe certainement
– Le projet de miner de l’intérieur le mouvement existe aussi
– L’impatience petite-bourgeoise de certains militants peut causer des dégâts
– La répression est une constante qu’il faut intégrer dans les programmes des luttes
– La démission de personnes ou de groupes de personnes est un facteur malheureusement inhérent aux luttes des peuples
– La récupération des rebuts politiques par le régime en vue de les « usiner » en cales est une pratique usuelle du régime
– La zizanie semée par les bras-cassés au nom de la pureté idéologique…
DONC PAS D’HÉSITATION, IL FAUT AVANCER.
 » LA RÉVOLUTION N’EST PAS UN DÎNER DE GALA ».
La lutte déterminée des masses populaires, conscientes et organisées est la VOIE DU SALUT
VIVE LE MVT20FEVRIER
VIVE LE PEUPLE! VIVE LE PEUPLE EN LUTTE!
A l’appel du MVT20FEVRIER, le peuple marocain a marché le samedi 6 août 2011. Ci-dessous un mini échantillon des marches locales.

Kénitra :
Casablanca

Mohammedia
Rabat
Fès
Tétouan