Sahara occidental : peu d’avancées lors des derniers pourparlers

Posted on juillet 25, 2011


Centre d’actualités de l’ONU

22 juillet 2011 – 

Sur invitation de l’Envoyé personnel du Secrétaire général des Nations Unies pour le Sahara occidental, Christopher Ross, les délégations du Royaume du Maroc et du Front Polisario ont assisté à une nouvelle série de pourparlers informels à Greentree, Long Island, entre le 19 au 21 juillet 2011.

« Afin de trouver une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable qui pourvoie à l’autodétermination du peuple du Sahara occidental dans le cadre d’arrangements conformes aux buts et principes énoncés dans la Charte des Nations Unies, les deux parties ont poursuivi l’approfondissement de la discussion des deux propositions, y compris la question du corps électoral, les mécanismes d’autodétermination et les formes de garanties », a fait savoir le bureau du porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, dans un communiqué vendredi.

« À la fin de la réunion, chaque partie a continué à rejeter la proposition de l’autre comme base unique des négociations à venir, tout en réitérant leur volonté de travailler ensemble afin de trouver une solution politique conformément aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité des Nations Unies », précise le communiqué.

Les discussions ont eu lieu dans le cadre de la Résolution 1979 du Conseil de sécurité. Les délégations des Etats voisins, l’Algérie et la Mauritanie, étaient également présentes aux sessions d’ouverture et de clôture, ainsi que lors de l’examen des « Mesures de Confiance ».

Les deux parties ont exploré des moyens de faire participer des membres respectés d’un large groupe représentatif de la population du Sahara occidental à l’accompagnement du processus de négociation. Elles ont aussi entamé une discussion qui sera approfondie dans les prochains mois sur des thèmes de gouvernance, tels que l’éducation, l’environnement et la santé, sans préjudice quant au statut définitif du Territoire, a indiqué le bureau du porte-parole du Secrétaire général.

Les parties ont également pris connaissance du rapport de la dernière mission technique du Service de l’action antimines des Nations Unies (UNMAS) et ont entamé une discussion préliminaire sur le thème des ressources naturelles dans le cadre de réflexion proposé par les Nations Unies. Les parties ont décidé de travailler avec les Nations Unies dans les prochains mois sur les sujets des ressources naturelles et du déminage pour approfondir les discussions dans le cadre des négociations.

Sur les « Mesures de Confiance », les parties et les pays voisins ont confirmé leur soutien à la mise en œuvre ordonnée du programme d’action de 2004 et des visites familiales par voie terrestre.

Enfin, les parties ont confirmé leur intention de participer au séminaire qui sera organisé par le Haut Commissariat pour les Refugiés à Madère, Portugal, en septembre 2011 et à la prochaine rencontre d’évaluation avec le Bureau du Haut Commissaire pour les Refugiés à Genève prévue en octobre 2011. Les prochains pourparlers informels auront lieu après la session d’automne de l’Assemblée générale.

Publicités