Début d’été, camping et manifestation interdits

Posted on juillet 8, 2011


Equipe Média :

Des citoyens Sahraoui ont été blessés et d’autres ont été arrêtés lors d’une intervention violente de l’armée et la gendarmerie marocaine contre l’installation d un camp d’été sur la plage de Foum louad au sud est de El Aaiun occupée.

Des dizaines des citoyens Sahraoui avaient décidé de marcher à pied de la ville occupée de El Aaiun vers la plage de Foum Elouad mais les forces d’occupation ont imposé un blocus sur la place de playa, qui était le point de départ, où ils ont dispersé les participants de la marche et ont arrêté 2 citoyens.

Pendant ce temps, à Foum Elouad, l’armée et la gendarmerie intervenaient contre des dizaines de sahraouis qui étaient rassemblés dans une manifestation pacifique pour réclamer le droit à l’autodétermination et pour dénoncer la restriction des libertés publiques.

Dans l’intervention, les autorités coloniales ont blessé et arrêté les citoyens suivants :

Saleh Elmoussaoui, Mohamed Laghdaf Lafkir, Abnin Hassan, Mansour Tanji, Mahmoud Toubali.

Ce dernier a été relâché tard dans la soirée.

La liste de personnes arrêtées n’est pas complète. L’information est difficile à obtenir du fait de l’embargo et de l’interdiction d’exercer imposée par les autorités d’occupation pour les médias et les militants des droits humains sahraouis.

Les familles des détenus ont rapporté que les détenus  avaient été soumis à des mauvais traitements au sein du siège de la gendarmerie.

Les gendarmes ont rédigé des procès verbaux accusant les détenus de porter des armes blanches et de s’être rassemblés sans autorisation.

Selon certaines sources, les détenus devraient être présentés devant le juge d’instruction dans les prochaines heures.

EM, 4 juillet 2011