Référendum totalitaire, manifestation marocaine obligatoire, protestation sahraouie interdite !

Posted on juillet 3, 2011



El Aaiun.

Jeudi 30 juin au soir, des centaines de colons marocains vivant à El Aaiun, ville principale du Sahara Occidental occupé ont participé à une marche organisée par les autorités marocaines en scandant des slogans en faveur de la constitution marocaine et des slogans racistes envers les Sahraouis.

Ces participants ont attaqué des  maisons  des citoyens sahraouis en lançant des pierres sans que les forces de police présentes n’interviennent.

Après ces actes de violences des dizaines de citoyens Sahraouis se sont  rassemblés dans le quartier Maatallah, sur les boulevards de  Mezouar et Smara, pour condamner la marche, la violence et la complicité des autorités d’occupation envers les colons marocains.

En réponse, les forces d’occupation sont intervenues  contre eux, blessant plusieurs citoyens.

Selon un témoin, un véhicule appartenant aux Forces auxiliaires roulant à vive allure  a percuté  le jeune Sahraoui Daoudi Brahim âgé de dix-sept ans, le blessant sérieusement. Le jeune souffre notamment de fractures aux genoux et attend de subir une opération dans les prochaines heures.

 Les citoyens Sahraouis Zaibour Hamadi Bougara Jaouhar,  Mme Tekber Laatik et ses deux frères Hamma Lamin (jeune homme handicapé) et Hamid ont été  blessés aussi.

Sur le boulevard de Skikima, les forces d’occupation ont saccagé la maison de la famille Ahl Boutngiza et attaqué ses deux fils El Gouth et Lahbib. Ils ont ensuite saccagé la maison de la famille Ahl Zoghman, et attaqué leur fils Mohamed.

 

Equipe Media

Territoires occupée

Sahara occidental