Des Sahraouis en grève de la faim contre le pillage des ressources

Posted on juin 4, 2011


Western Sahara Resource Watch :

Depuis 50 jours, quatre citoyens sahraouis habitant Guelmim sont en grève de la faim pour dénoncer l’exploitation illégale par le Maroc des ressources naturelles sahraouies. Leur état de santé est alarmant. 

Le 12 avril 2011, quatre Sahraouis habitants de Guelmim au sud du Maroc ont entamé une grève de la faim pour protester contre la politique de marginalisation des sahraouis par les autorités marocaines et le pillage continuel des ressources naturelles du Sahara Occidental par le Maroc et ses complices.Malgré la richesse cachée dans le sol de leur pays, les Sahraouis des territoires du Sahara Occidental occupés par les Marocains vivent dans une désastreuse la pauvreté. De plus en plus relégués en marge de la société, ils deviennent socio économiquement des parias dans leur pays d’origine. Les protestations dénonçant cette situation sont devenues monnaie courante.Abdellahi Bariaz, 35 ans, Mohamed Ahachhach, 24 ans, Ibrahim Al Rafiky, 24 ans et Lachhab Mokhtar, 26 ans, risquent leur pour attirer l’attention du monde sur la mise à sac du Sahara Occidental. Les quatre hommes sont tous issus de Guelmim, une ville du sud Maroc, non loin de la frontière du Sahara Occidental. Ils souffrent de pression artérielle élevée, des vomissements de sang, maux d’estomac et nausées, insuffisance rénale, hémorroïdes et asthme.Selon un avis juridique de l’ONU de 2002, les activités économiques dans la dernière colonie d’Afrique ne peut avoir lieu que si les Sahraouis l’accordent et en bénéficient. Aucune de ces conditions n’a été remplie par le Maroc et ses complices intéressés. La récente vague de manifestation dénonçant le pillage le prouve.

Publicités